Navigation – Plan du site

29 | 2013
Les sciences et les crises contemporaines

Sous la direction de Jean Simonneaux et Bernard Calmettes
Les sciences et les crises contemporaines
Informations sur cette image
ISBN 978-2-8107-0267-1

Durant les 25 dernières années, de nombreux problèmes et accidents divers liés aux évolutions scientifiques et technologiques, à leurs applications et à l’expertise scientifique ont émergé. Ces accidents ou dérives technoscientifiques – Tchernobyl, affaire du sang contaminé, ESB, préoccupations autour des biotechnologies et des nanotechnologies – et le questionnement portant sur les causes et les conséquences des crises environnementales – dérèglements climatiques, pollutions diverses – interrogent les linéarités ou les relations duales habituelles telles sciences-applications ou sciences-nature (Callon, Latour, Serres).

Sont questionnées de manière forte les relations entre sciences-technologies et sociétés-politiques, notamment le fonctionnement des expertises scientifiques et le rôle des médiateurs. Ce contexte incertain et critique légitime une prise en compte des interactions sciences-technologies-société dans l’éducation et l’enseignement scientifique. Les courants anglo-saxon des Socioscientific Issues (Kolstø, Sadler, Zeidler, Jimenez-Aleixandre) et francophone des Questions Socialement Vives (Legardez, Simonneaux) mettent en avant l’étude des dimensions sociales, économiques et politiques des technosciences et la nécéssité de prendre en compte les incertitudes, la complexité et les risques, dans l’enseignement des sciences. Les différentes contributions de ce numéro se réfèrent à ces courants didactiques et analysent les légitimités, les formes et les finalités d’une éducation qui a pour objet ces controverses socio-scientifiques largement médiatisées.

  • Logo Presses universitaires du Midi
  • Revues.org